Accueil » Blog » Les 15èmes Journées Annuelles en Santé Mentale
divers evenement Scientifique

Les 15èmes Journées Annuelles en Santé Mentale

@
@

Les 15èmes Journées Annuelles en Santé Mentale:
Psychiatrie, Education et Culture
“Psychiatrie des extrêmes” :Soins précoces/Handicap
Vendredi 14-4-2017 de 17h
Atelier 1 : 13ème SESSION TCCE :Jamel SALHI, Samir AYADI
Les Thérapies Basées sur le Mindfulness
en «Psychiatrie des extrêmes» : Soins précoces/Handicap»
Samedi 15-4-2017 de 8h30 à 18h00: Conféreces
Introduction: Pr Ahmed DHIEB sur Psychiatrie et Culture
C1: Nasr ZOUARI: Vers une Culture Psychothérapique
C2: Houcem LOUIZ : Psychanalyse, Neurosciences et Culture
C3: Fethi NACEF, Saida DOUKI : Dépression et Culture
C4: Jihène BEN THABET, Mohamed MAALEJ Sexualité dans le Contexte Tunisien
C5: Fatma CHARFI , M Ben Khalil , W Ben Amor, A Belhadj : Le suicide : quelles spécificités dans le contexte tunisien?
C6: Amel MRAD, Lotfi GAHA : Psychoses débutantes : Aspects Nosographiques, Evolutifs et Culturels
C7: Asma BOUDEN : L’enfant hyperactif,
expérience de l’équipe de PEA à RAZI
C8: Raja LABBANE : Troubles bipolaires : Aspects sociaux culturels
C9: Rym GHACHEM, Olfa MOULA : De la Psychothérapie Analytique à la rTMS
C10 : Manel Maalej: Quid de l’approche dimensionnelle des troubles mentaux
C11: Manel Naifar: Place de la neurobiologie dans l’exploration des psychoses
C12 : Amal AROUS, Hanen BEN AMMAR, Zouhaier EL HECHMI/ Comparaison du profil cognitif chez les patients atteints de schizophrénie sous différents antipsychotiques. “1er LAUREAT du Prix MédiS de la Recherche en Santé Mentale 8ème EDITION 2017”
C13: Malek HAJRI, Z ABROUG, H BEN YAHIA, M BOUDALI, A BOUDEN, A MRABET, I AMADO: Remédiation cognitive et fonctionnement scolaire chez les enfants avec trouble du spectre autistique. “1er LAUREAT du Prix MédiS de la Recherche en Santé Mentale 8ème EDITION 2017”.
C14: Mohamed Chtourou : statut en vitamine D chez les enfants atteints de trouble du spectre de l’autisme
C15: S ELATI; L MNIF; W MELKI: Etude des tempéraments chez des patients atteints d’addiction.
C16:
C17:
C18:
Communications affichées (e-Posters):
– sur “Psychiatrie, Education et Culture” & “Psychiatrie des extrêmes”: Soins précoces / Handicap
– sur Thèmes Généraux
Dimanche 16 Avril 2017: 9h-13h
Atelier 2: 1ère SESSION de Psychiatrie Biologique :
PSYCHIATRIE & STIMULATION
Atelier ECT
• Ahmed MHALLA, Badii AMAMOU, Leila GASSAB
• Leila MNIF, Wahid MELKI
Atelier rTMS
• Lassaad KALLEL:
• Amel BRAHEM, Jaafar NAKHLI
• Rim GHACHEM, Olfa MOULA
Argument éditorial:
Tout d’abord témoigner de la « CRISE »
De la pratique asilaire à l’expansion psychothérapique et la Recherche en Psychiatrie les différentes époques de l’Histoire de la Santé Mentale Tunisienne nous font découvrir des horizons aussi larges qu’inattendus sur l’évolution prodigieuse de notre spécialité. Mais curieusement, au moment où la culture démocratique semble prête à envahir nos programmes de soins modernes, l’ombre de l’obscurantisme post révolutionnaire semble plus présente que jamais derrière la réalité de la pratique des soins médicaux actuelle et future.
Plus belle la psychiatrie malgré tout
Nous étions habitués, depuis des années, à voir installées aux premières loges, dans nos journées de psychiatrie, en prépondérance, les conférences en cours magistraux et les communications s’intéressant aux méthodes chimiques de traitement des troubles psychiques. Le programme de cette 15ème édition 2017 des J A de l’ARESM montre une tendance inverse, les communications sur les méthodes psychothérapiques et biologiques et les conférences relevant des pratiques expérientielles excédent en nombre celles sur les aspects théoriques et les consensus thérapeutiques. Faut-il y voir le reflet d’un mouvement socioculturel de fond de notre Psychiatrie Tunisienne Contemporaine? ou les effets latéraux (bénéfiques) d’un épiphénomène post révolutionnaire relatif à une tendance à l’indépendance de la politique de Santé Mentale et un éventuel nouvel exercice dans une liberté-dignité présumée, au profit, espérons-le, d’une vraie démocratisation de notre discipline?
Le Bio-Médico-Psycho-Social au cœur de la psychiatrie
Face à l’objectivisme d’une médecine basée sur la preuve, qui pourrait être un idéal partagé par l’ensemble de la communauté médicale, notre subjectivisme dans ses formes d’application actuelles tombe, dans les conflits et la division notamment dans la discipline psychiatrique. Les uns prônent une médecine au plus près des résultats scientifiques. Les autres redoutent l’officialisation de « standards » impossibles à mettre en oeuvre dans les conditions naturelles de la prise en charge de nos patients. Quel équilibre trouver entre les résultats de cette MBP, généralement affranchies de complexité voire d’impossibilités d’applications dans notre pratique et l’expertise individuelle de chacun des praticiens ? Cette expertise riche de l’indéniable empreinte culturelle et de la vivacité des pratiques psychothérapiques, sociothérapiques ou réhabilitatives d’aujourd’hui. L’engagement dans un véritable modèle Bio-Médico-Psycho-Social de notre Santé Mentale Tunisienne est le garant d’une psychiatrie sur la voie de la rigueur scientifique escomptée.
Bref conclusif !
Nous saluerons l’initiative de cette quinzième édition des J A de l’ARESM d’aborder les sujets programmés, le plus ouvertement possible, selon une perspective élargie en Santé Mentale. Même dans leur complexité, ces sujets sont aisément traités sur le modèle Bio-Médico-Psycho-Social.
Nous remercions nos invités et nos conférenciers pour leur aimable sympathie de participer à notre congrès et pour leur riche collaboration par la présence, la communication et la discussion critique.
Bureau de l’ARESM Sfax le 14-4-2017
ARESM: L’Association de Recherche et d’Etudes en Santé Mentale
en collaboration avec
l’Unité de Recherche “Bases moléculaires de la Pathologie Humaine ” 12 ES 17 FMSfax

 
 

@

Articles en relation