@
HOUDA RAJAB inscrit de ses gestes vigoureux, le destin de ces tracés. Son œuvre est une étoffe de sensations où les couleurs s’expriment ensemble dans une harmonie musicale. Elle utilise le coton, la laine, la soie…,des cordes tortueuses sous des mains d’habileté amoureuses. Les éléments qui structurent l’œuvre ne sont plus de l’ordre du relief mais de la surface et de la « platitude » de la texture et de sa mise en œuvre graphique et chromatique. Les graphismes semblent être inspirés par la calligraphie arabe mais qui n’atteignent jamais la plénitude de ses formes et de ses sens. Le recours à l’arabesque s’arrête aux portes du mouvement et se maintiennent au niveau d’un geste primaire de cercles de segments de droit de points de courbes qui pullulent et se multiplient en signes cabalistiques et en mouvements curviligne et très difficile en tapisserie.
@

Articles en relation

Chargement....