Culture divers evenement

Vernissage de l’exposition « Classic Reloaded.Mediterranea »

@
@

CLASSIC RELOADED. MEDITERRANEA
Après Beyrouth, la collection du MAXXI sera exposée au Musée National du Bardo de Tunis

Les œuvres de Gino De Dominicis, Maurizio Cattelan, Luigi Ontani, Mimmo Jodice et d’autres artistes, témoins du dialogue entre peuples et du lien entre la tradition classique et la recherche artistique contemporaine

29 Novembre 2018 – 31 Janvier 2019

La collection MAXXI, messagère du dialogue entre peuples et instrument de diplomatie culturelle, grâce à l’Art, a pu construire des liens contre la pauvreté d’esprit et le nationalisme. Donc, l’exposition CLASSIC RELOADED. MEDITERRANEA, organisée du 29 novembre 2018 au 31 janvier 2019 par Bartolomeo Pietromarchi, Directeur du MAXXI Arte, avec Eleonora Farina présentera dans les salles du Petit Palais au Musée National du Bardo de Tunis une sélection d’œuvres de la collection du Musée, après une première étape à Villa Audi – Musée de la Mosaïque de Beyrouth.

Le projet fait partie du programme culturel que le MAECI a réalisé en 2018 dans les pays du Moyen-Orient et en Afrique du Nord, Italie, Culture, Méditerranée et, finalement à Tunis, où l’exposition a été réalisée en collaboration avec l’Ambassade d’Italie en Tunisie et l’Institut Culturel Italien de Tunis.

CLASSIC RELOADED propose la réinterprétation et la revitalisation d’un patrimoine identitaire commun, une base culturelle et artistique qui a permis d’avancer dans un dialogue de compréhension entre les peuples, aujourd’hui prioritaire en tant que véritable antidote contre le fondamentalisme.

L’exposition a pour but de représenter, à travers 20 œuvres de 13 artistes italiens qui font partie de la collection du musée, la culture de la « mer qui se trouve entre les terres », l’autonomie culturelle et, en même temps, la cohabitation entre les peuples et le rapport entre local et global, qui caractérise depuis toujours les pays de la Méditerranée. Les œuvres dialogueront avec les décorations ornementales du style tunisien, andalous et turc du Petit Palais, la villa du 18ème siècle construite par Hussein Bey II.

Cette cohabitation avec les salles du musée tunisien va exalter l’œuvre Senza Titolo de Gino De Dominicis aussi bien que la référence ironique à la mythologie romaine de Lapsus Lupus di Luigi Ontani.

L’installation de Remo Salvadori La stanza dei verticali, avec une utilisation sensuelle du cuivre et la référence aux concepts fondateurs de la géométrie, nous ramène à l’architecture classique, tandis que dans les sculptures de Bruna Esposito, en marbre polychrome et bâtons de bambou, la dimension domestique et architecturale s’entremêlent. Avec ses photos, Mimmo Jodice revisite les sculptures, les peintures et les mosaïques de l’époque classique et leur donne une nouvelle vie, alors que Flavio Favelli avec le collage de tapis de différentes origines qui composent Fiori Persiani, reproduit cette culture du dialogue et de la rencontre qui fait partie de l’identité méditerranéenne.
En outre, les céramiques de Salvatore Arancio nous ramènent aux traditions populaires autochtones avec des références archaïques et mythologiques ; les œuvres de Sabrina Mezzaqui font référence à une culture millénaire de très haute qualité artisanale, celle de la broderie et du découpage, qui dialogue parfaitement avec les décorations mauresques. Pour une esthétique aniconique et ornementale de matrice arabo-musulmane, on retrouve Icosaedro de Pietro Ruffo, tandis que les compositions de Luca Trevisani s’interrogent sur la présence et sur l’absence, sur la fragilité et sur l’équilibre, des binômes sur lesquels se base la sculpture classique.

Enfin, l’œuvre de Liliana Moro : le son du chant d’un oiseau interprété par l’artiste même, résonne dans la salle avec ses caractéristiques motifs ornementaux. Pour conclure, Mother, le fakir sous terre de Maurizio Cattelan et Porta addormita d’Enzo Cucchi, un cadre-sculpture avec des têtes de morts : tous ces œuvres sont capables de capturer notre attention et de nous faire franchir le seuil.

@

Articles en relation

Chargement....